+221 78 609 83 64
contact@ouicarry.com
+221 78 609 83 64
contact@ouicarry.com

Covid19 : Impacts sur le Transport et les Transitaires au Sénégal

Une Pandémie inédite

Depuis Mars 2020, le monde entier fait face à la plus grande crise de notre époque. Le Covid19 est la plus grande pandémie de notre temps touchant quasiment tous les secteurs d’activité. Même si le transport de marchandises n’est pas aussi impacté que le transport de personnes, nous constatons avec la fermeture des frontières un  impact important sur le monde du transport et du transit. Par exemple, le télé-travail et la limitation des déplacements provoquent une réduction du personnel de manutention qui gère le chargement et déchargement des cargaisons. Comment les Transitaires au Sénégal sont impactés par le covid19 ?

 

Transport aérien et transitaires pendant le COVID19

Au Sénégal, l’état d’urgence décrété le 23 Mars 2020 a entrainé une fermeture des frontières aériennes, prolongée au 31 Mai 2020 (à la date 15 Avril selon BIG Sn).

Le transport aérien est de loin le plus impacté avec l’annulation des vols réguliers (vols passagers) entrainant l’arrêt du transport par GP (Gratuité Partielle). Seuls les vols par avion-cargo sont autorisés pour le transport de marchandises permettant ainsi aux entreprises de transport d’assurer la continuité des prestations en aérien.

La demande étant supérieure à l’offre, il est difficile d’avoir de la place sur le cargo et la priorité est donnée aux produits et équipements de prévention ou de guérison du virus. Cela entraine un allongement des délais de fret aérien. A savoir, un envoi peut rester 1 ou 2 semaines au sol avant d’être embarqué sur un vol. Parmi les quelques compagnies aériennes assurant des vols cargo vers Dakar, nous avons :

  • Lufthansa
  • Air France Cargo
  • Turkish Airlines

Pour les transitaires qui bénéficient de crédits en douane, des délais supplémentaires pour le remboursement de ces crédits sont accordés. Les transitaires peuvent aussi espérer des facilités fiscales exceptionnelles accordées par l’état, dans le cadre du Plan de Résilience Économique et Social (PRES). 

Monsieur Alioune Sarr, ministre du tourisme et du transport aérien, a notamment annoncé ce 14 avril 2020 qu’une enveloppe de 77 milliards en riposte du covid-19 sera mise à disposition  pour les entreprises de l’aviation civile et des secteurs associés.

 

 Transport maritime et transitaires pendant le COVID19

Le transport maritime est moins impacté que le transport aérien et reste un des moyens les plus utilisés pour le transit de marchandises. Il est principalement défini par :

  • Délai : plus long que l’aérien,
  • Coût : plus avantageux avec une tarification au volume (mètre cube)

La chute du trafic aérien a un quand même une incidence sur le transport maritime parce que la rotation des équipages sur les navires reposaient en partie sur le transport aérien de personnes (Par exemple, un navire fait Le Havre -> Casablanca, débarque son équipage à Casablanca, et le remplace par un autre équipage qui fait le trajet Casablanca -> Dakar).

Le trafic au Port Autonome de Dakar a beaucoup diminué. Les transitaires ont des clients qui souhaitent faire des importations, mais ces derniers sont dans l’attente de leurs fournisseurs, qui sont fermés ou bien proposent des délais de préparation de commande très longs. Par exemple en Chine où l’activité a repris à 80% depuis début Avril, mais les fournisseurs se retrouvent avec un carnet de commande rempli, et demandent à leurs clients d’attendre plusieurs semaines avant d’expédier leurs produits.

L’état d’urgence au Sénégal a également entrainé une interdiction de circulation des bateaux de croisière. 

Transport interurbain

En plus du transport international, la fermeture des frontières terrestres entrainent des restrictions au niveau national. Les personnes sont interdites de se déplacer entre les régions au sein du Sénégal. A Dakar, la gare des « Baux Maraîchers » est fermée depuis le 24 Mars.

Le transport de marchandises est autorisé sous présentation d’un laisser-passer. Nous prenons le cas de la Start-up Paps qui détient une autorisation de circulation et assure l’envoi de colis partout au Sénégal mais également vers la Sous-région.

 

OuiCarry dit Non au CoronaVirus

OuiCarry, votre transitaire Senegal pendant le covid19, fidèle à sa vocation de créateur de solutions logistiques, met tout en œuvre pour une continuité de vos activités :

Nous vous invitons à découvrir ci-dessous la vidéo de notre CEO, Youssou Ndiaye, sur le coronavirus et les start-up de transport logistique au Sénégal.

4 Responses
  1. Baka

    Bonjour, si j’ai bien compris vous continuez toujours d’acheminer les colis par avion au Sénégal?
    Quels sont les délais svp?
    Merci d’avance

    1. olabissi

      Bonjour madame Baka,
      oui nous continuons les envois vers le Sénégal. Depuis la France et aussi depuis la Chine.
      Actuellement avec le covid le délai est de 15 jours.

  2. Loïc

    Bonjour
    Quid de vos envois vers le Togo ?
    J’ai des colis en stand-by depuis mi mars… Et un autre qui a du être livre en France semaine passée

    1. olabissi

      Bonjour monsieur Kodzo Defor,

      nous avons accusé du retard en Avril suite aux désagrément du covid19 mais vos colis sont en cours d’acheminement vers le Sénégal et vous seront livrés fin Mai.

Leave a Reply